Les ateliers santé

✰✰✰ POURQUOI ? ✰✰✰

Depuis quelques années, les tollés médiatiques que suscitent la “découverte” par le grand public de l’ampleur des maltraitances médicales et des scandales sanitaires que subissent les patient.e.s s’enchaînent, mais toujours une seule et même réaction : la stupeur, la mise en doute de la parole des patient.e.s et la dénégation.

Pourtant la libération de la parole s’organise : tumblr, articles de presse et émissions de radio témoignent désormais que les pratiques vexatoire ou inutilement invasives, le non respect du consentement des patient.e.s, les biais de genre dans la mise en place des protocoles scientifiques, ne constituent pas des faits divers isolés, mais posent de réels problème de santé publique.

Devant l’inertie du corps médical, le silence des institutions sanitaires et le morcellement des initiatives scientifiques sur le sujet, GARCES souhaite donc ouvrir un espace de réflexion et d’action pour s’emparer de ces sujets, se réapproprier les savoirs médicaux et gagner en autonomie. Nous lançons donc pour le printemps 2017 un cycle d’atelier santé, ouvert à toutEs pour questionner avec des chercheuses, des militantes et des soignantes les questions de santé.

✰✰✰ COMMENT ? ✰✰✰

Chaque séance, qui porte sur un thème précis et chaque fois différent, vise à partager des connaissances concrètes, à les mettre en perspective et à les analyser d’un point de vue féministe – en ayant soin de mettre en lumière les enjeux de race, de classe, de cis-hétéronormativité, de validisme etc., dans une perspective intersectionnelle.

Ces ateliers, en petit groupe d’une vingtaine de personnes, cherchent à :

☞ créer un espace de parole, autour de questions encore très largement invisibilisées, afin de prendre conscience ensemble des enjeux systémiques des questions de santé ; le but est aussi de permettre aux intervenantEs (soignantEs, chercheurEs, militantEs…) de partager l’expérience de patientEs pour alimenter la réflexion sur leurs pratiques professionnelles et/ou militantes.

☞ Permettre aux intervenantEs de partager leurs savoirs et leur expérience, tout en leur donnant accès aux discours des patientEs pour alimenter la réflexion sur leurs pratiques professionnelles et/ou militantes.

☞ et enfin, dans une perspective plus pratique, d’acquérir ensemble des « compétences », pour prendre en main sa santé et gagner en autonomie dans les relations avec les soignants.

La page facebook dédiée pour ne pas rater les prochains ateliers ===> ICI

Les ateliers proposés cette année ont été :

 

La relation de soin

Lundi 6 mars 2017

Quels sont les enjeux de pouvoir qui se jouent lors de la relation de soin ?

Comment exprimer clairement sa demande lors d’une consultation? comment parler de soi ? comment poser des limites ? pourquoi est-on souvent mal à l’aise ou réduite au silence face à des professionnels ? comment s’informer sur sa santé et partager ces informations avec les soignants ?

Les intervenantEs :

Lucile RUAULT, chercheuse, travaillant sur la réappropriation des savoir médicaux par les groupes féministes des années 1970-1980 ;

Clémence MOREAU, psychologue clinicienne et militante féministe, travaillant sur l’empowerment des usagerEs en thérapie.

 

Le Self Help – Mon corps, Mon choix

Jeudi 23 mars 2017

Sur la réappropriation des savoirs médicaux par les femmes et pour les femmes, en s’inspirant du Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception (MLAC) né dans les années 70.

IntervenantE :

Lucile QUERE, chercheuse, travaillant sur les droits des patientes et la notion de consentement en gynécologie et sur les mouvements féministes dits de self help gynécologique (ou auto-gynécologie)

Projection du documentaire :

« Regarde elle a les yeux grand ouverts » sur le MLAC d’Aix-Marseille, disponible ICI

Un compte-rendu rédigé par une participante, la bloggueuse Voltayrine est disponible ICI

PatientEs raciséEs : quels enjeux de santé ?

Jeudi 6 avril 2017

en partenariat avec l’Intersection

Les soignants véhiculent encore aujourd’hui des stéréotypes coloniaux et patriarcaux, l’accès aux soins est semé d’obstacles pour les personnes racisées et les traitements sont pensés pour des corps blancs, cis et masculins.

Cet atelier vise donc à mettre en commun les expériences et à réfléchir à des stratégies pour se réapproprier sa santé et son corps.

IntevenantEs :

Clumsy Mummy, blogueuse et autrice de Maman noire et invisible dans lequel elle explore la façon dont la grossesse et la maternité des femmes noires est reçue et traitée dans une société raciste, colonialiste et patriarcale. [blog]

Mrs Roots, militante et autrice, elle analyse la façon dont les femmes racisées subissent des discriminations spécifiques à l’intersection du sexisme, du classisme et du racisme notamment. [blog]

 

Addictions, un sujet féministe !

Jeudi 11 mai 2017

L’objet de cet atelier est de comprendre comment la question des addictions s’articule aux enjeux de santé, influe sur l’accès aux soins et la relation aux soignant.e.s.

C’est aussi l’occasion de discuter de la construction sociale des pathologies et des troubles pour interroger les logiques normatives à l’œuvre dans le domaine de la santé. A la fois invisibles et sur-stigmatisées chez les femmes, la question des addictions est aussi un bon révélateur des dynamiques de classes et de race à l’œuvre dans le champ de la santé car la présomption d’irresponsabilité joue alors à plein quand il s’agit de patientEs racisé.es, non hétérosexuel.les ou de milieux populaires.

IntervenantEs :

@Lebagage, psychiatre, addictologue, membre de l’association pour une Médecine engagée Unie et Féministe (Pour une MEUF) de soignantEs féministes. [blog]

Roxane, militante féministe et enseignante

 

Qu’est-ce que la prévention sexuelle ?

Jeudi 18 mai 2017

Souvent empreinte de paternalisme, d’hétérosexisme et de transphobie, la prévention en santé sexuelle répond-elle à nos exigences en matière d’information et de besoins ? Comment aussi parler de risques et comportement à risques sans tomber dans la culpabilisation ? Quelle place est faite à la question du plaisir et du consentement ?

IntervenantEs :

Lori, médecin généraliste et de centre de planification familiale, membre de l’association Pour une Médecine Engagée Unie et Féministe. [site de l’association Pour une MEUF]

Diane, militante féministe et animatrice en prévention [blog]

 

*****

Ressources complémentaires

Gyn&Co : liste de soignantEs pratiquant des actes gynécologiques avec une approche plutôt féministe (qu’il s’agisse de gynécos, de médecins généralistes ou de sages-femmes) [blog]

L’espace santé trans propose des consultations gratuites de gynéco et de médecine générale [blog] [FB]

La brochure S’armer jusqu’aux lèvres [lien] : elle propose notamment
– un auto-questionnaire avant et après la consultation gynéco pour y voir plus clair
– des conseils pour préparer la consultation
– des remèdes « naturels »

Violences obstétricales : Marie accouche là [blog]

La racisation des patientes : les femmes « Africaines », extrait de Maman noire et invisible de Diariatou Kebe (Clumsy Mummy) [article]

#MamanNoire Racialisation de la santé reproductive des femmes noires par Mrs Roots [article]

Le périnée est politique [article]

Toucher vaginal : pas en l’absence de symptômes [article]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s