Appel à témoignages du 8 MARS

Nous avions fait un appel à témoignages à l’occasion du 8 mars, sur les expériences de sexisme et harcèlement des étudiantEs au sein de Sciences Po. Publié originellement sur facebook, nous republions ici les témoignages et la tribune.

[TW: sexisme, harcèlement sexuel, viol]

Dans le cadre de la journée des droits des femmes, le collectif G.A.R.C.E.S (Groupe d’Action et de Réflexion Contre l’Environnement Sexiste) s’oppose au discours majoritaire diffusé par Sciences Po qui prétend que le sexisme, le harcèlement sexuel et le viol n’existent plus au sein de cette école et que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Le sexisme ne se réduit pas, comme on aimerait nous le faire croire à travers le prétendu discours majoritaire défendu par les plus hautes institutions, aux banlieues de l’autre côté du périphérique, exemptant ainsi les grandes écoles et catégories socio-culturelles ++, blanches.

Nous rappelons que le sexisme, le harcèlement sexuel et le viol sont une réalité, des oppressions systémiques qui s’entretiennent par des pratiques banalisées et tolérées, et que les combattre ne se réduit pas à organiser des formations, trop souvent non-obligatoires, mettre en place une cellule de harcèlement sexuel qui minimise le harcèlement sexuel et culpabilise les victimes, ou simplement « convoquer » un harceleur pour lui dire que « non ce n’est pas bien d’embrasser une fille contre son gré, ne recommence pas », comme c’est trop souvent le cas au sein de notre établissement.

Si des dynamiques positives ont été mises en place et vont dans le bon sens, telles que le programme PRESAGE, l’ouverture de cours sur le genre au Collège Universitaire ou le séminaire sur les égalités femmes/hommes lors de la semaine d’intégration, nous dénonçons un certain immobilisme, voire une complaisance de certain-e-s membres de l’administration, des professeur-e-s et de certain-e-s étudiant-e-s, à ne pas mettre fin à des attitudes et pratiques qui atteignent encore beaucoup trop d’entre nous. Peut-être serait-il temps de réaliser que de ne pas être un mec, cis, hétéro, blanc, valide, à Sciences Po crée une angoisse quotidienne, et que la politique interne de cette école encourage de telles pratiques, ou au moins contribue à la création et au maintien d’un climat oppressif.

Afin de rendre compte de ces pratiques que nous dénonçons, nous avons collecté un certain nombre de témoignages de propos, actes ou gestes misogynes, sexistes, mais également racistes, capacitistes, classistes, ou homophobes. Tous sont l’exacte retranscription des témoignages que nous avons reçus. Lorsqu’une modification a été apportée elle est accompagnée d’un astérisque.

 

Si vous êtes survivantEs ou témoins de harcèlement, agressions, viols, vous pouvez contacter :

– le CLASCHES (Collectif de Lutte Anti-Sexiste Contre le Harcelement Sexuel dans l’Enseignement Supérieur) [FB]  [site]

GUIDE pratique pour s’informer et se défendre contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche, réalisé par CLASCHES ICI

SOS Viols Femmes Informations : 0 800 05 95 95 du lundi au vendredi de 10 à 19 heures, appel gratuit pour toute la France depuis les fixes, DOM compris. [site]

Brèves consignes pour guider l’accueil et l’écoute des femmes victimes de violences, par le Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) [article]

 

Les témoignages

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s